Karverpedia

Une sélection d'articles écrits par Karver ou par des acteurs reconnus de notre métier qui vous aideront à mieux comprendre certains aspects techniques de notre métier.

 

04
mai
2015

K1 - Différences entre un enrouleur et un emmagasineur et les différentes voiles utilisées avec un emmagasineur

Lors des salons nautiques, plusieurs plaisanciers sont venus nous demander des informations sur les différences entre un enrouleur et un emmagasineur et ont souhaité mieux comprendre l’intérêt d’une voile supplémentaire. Ce sont ces sujets que nous allons traiter ici.

ENROULEUR OU EMMAGASINEUR : UN SYSTEME POUR RENDRE LA NAVIGATION PLUS SIMPLE :

Les plaisanciers les plus anciens ou ceux qui naviguent sur des petites unités ou des unités traditionnelles le savent : l’enrouleur ou l’emmagasineur reste un accessoire optionnel.  La méthode traditionnelle de mise en place d’une voile d’avant est de la fixer sur l’étai à l’aide de mousquetons et de hisser ensuite le tout. Inconvénient : La voile doit être rangée après chaque navigation ou ne peut pas être arisée (diminuer sa surface). L’enrouleur ou l’emmagasineur permet d’éviter cette corvée par un astucieux système d’enroulement. L’enrouleur est depuis déjà de nombreuses années installé en standard sur tous les voiliers à l’exception de certains voiliers de régate. L’emmagasineur, lui, reste un accessoire proposé (ou non !) en option.

1ère DIFFERENCE FONDAMENTALE : L’ENROULEUR INTEGRE L’ETAI STRUCTUREL

Avant de rentrer dans les détails, le point le plus simple à comprendre est qu’un enrouleur intègre l’étai principal de votre voilier (le câble qui tient le mât vers l’avant du voilier).

 

....

 

Téléchargez la suite de cet article en cliquant sur ce lien : Karverpedia

Categories: Karverpedia

03
août
2015

K2 - Utilisation d'un spi avec un emmagasineur

 Qu’est ce qu’un spinnaker - Spi symétrique et asymétrique - Spinnaker, gennaker, Codes et cas particuliers - Spinnaker asymétrique selon Wikipédia - La manœuvre du spi asymétrique - Les techniques d’envoi et d’affalage - Comparatif chaussette contre emmagasineur - Karver et l’emmagasineur de spi

  

Qu’est ce qu’un spinnaker ?

 Le spinnaker (ou spi) est une voile qui s’utilise au portant (quand le vent vient de l’arrière du bateau). Il s’agit d’une voile en tissu léger avec une forme très arrondie d’où son surnom de « bulle ». La GV (Grand Voile) et le génois sont des voiles plates qui fonctionnent mal par vent arrière. Le bateau se dirigeant dans la direction du vent, le vent apparent ou ressenti est moins fort et le bateau va donc moins vite. Enfin, la houle qui suit habituellement la direction du vent arrive par l’arrière du bateau et malmène celui-ci (et son équipage). L’utilisation d’un spi permet de redonner de la vitesse au voilier et donc de la stabilité.

 Spi symétrique et asymétrique :

 Il existe de nombreuses formes de spi mais les 2 principales sont le spi symétrique et le spi asymétrique.

 

SPI SYMETRIQUE

SPI ASYMETRIQUE

http://www.allpurpose.fr/mediastore/fckEditor/file/spi_symetrique_leger.jpg

http://www.voilerie-sailsconcept.com/web/upload/products/big/1393952805531608259b96a.jpg

 Le spi symétrique est une voile qui s’utilise vent arrière. Le spi asymétrique est une voile plus polyvalente, plus petite, plus résistante, moins creuse et avec le bord d’attaque (amure) plus long que le bord de fuite (écoute).

 Les emmagasineurs Karver (KSF) sont prévus pour fonctionner avec des spis asymétriques. Nous nous attarderons donc plus naturellement sur ceux-ci.

 

Spinnaker, gennaker, Codes et cas particuliers  :

 Les dénominations des voiles changent avec le temps, selon les régions et les utilisations. Pour simplifier, il existe 2 grandes familles de voiles d’avant :

  •  Celles qui ont un câble anti torsion intégré dans le guindant de la voile. Il s’agit alors de voiles dites « Code ». Il en existe de toutes les tailles et de très nombreuses dénominations : Code J, code 0, …
  • Celles qui n’intègrent pas de câble anti torsion et il s’agit alors de spinnakers

Le terme gennaker est particulièrement trompeur. En France, le gennaker....


Téléchargez la suite de cet article en cliquant sur ce lien : Karverpedia

 

Categories: Karverpedia

03
août
2015

K3 - Quelle est l’importance d’un cordage ou câble anti-torsion ?

 Un câble anti-torsion est par définition  un lien en fibres exotiques tel que le Kevlar, assurant la liaison entre un point A et un point B avec un minimum de perte de torsion. Il est fréquemment composé d’une âme en aramid compactée en plusieurs brins paralléles, puis d’une gaine anti torsion également en aramide et enfin recouvert d’une gaine polyester de protection.

 Les terminaisons ou embouts sont faits par sertissages, épissures et ou coutures directement sur des cosses. Cette opération est habituellement réalisée par un gréeur ou un voilier. On parle de cordage anti torsion lorsque celui n’est composé que de fibres et de câble lorsque les fibres sont recouvertes d’une protection en plastique (habituellement thermoformable).

 Les cordages ou câbles anti torsion sont intégrés dans les guindants de voiles d’avant qui ont pour vocation à être utilisées avec un emmagasineur. Ils sont également utilisés comme  support d’enroulement pour les emmagasineurs de spi : Sujet qui nous concerne donc plus particulièrement.

 Les caractéristiques d’un bon câble anti torsion sont :

  • Un poids très faible
  • Une raideur importante en torsion

  • Une réelle souplesse et donc une manipulation et un rangement aisé une fois la voile enroulée

  • Une capacité de charge suffisante

  • Un diamètre externe le plus large possible (pour un emmagasineur de spi)

  • Une longueur adaptée à son utilisation

 

Poids : Historiquement le cordage ou câble anti torsion vient en remplacement des câbles inox. Un étai de 30 mètres en inox de 12 mm et de résistance de 10 tonnes pèse environs 20 kg quand un câble de résistance équivalente en textile n’en pèse que 1,5 kg !

 Raideur : L’importance de ce câble est en liaison directe avec sa qualité d’anti-torsion car c’est lui qui va transmettre le mouvement d’enroulement à l’émerillon. Un tour de roue crantée sur le pont doit se transformer en un tour d’émerillon en tête de voile. Plus le guindant est long et plus les propriétés anti torsion sont importantes.

 Souplesse : Le but recherché est de pouvoir ranger sa voile et son anti torsion dans un espace le plus réduit possible. Les voileries ont adapté leurs sacs à voiles pour des modèles plus longs et moins hauts pour faciliter les manipulations.

Capacité de charge : L’anti-torsion est également défini par sa capacité de mise sous charge. Plus le guidant est étarqué (tendu), meilleure est la liaison entre la tourelle et l’emerillon. (A lire également : Pourquoi utiliser une poulie de mouflage ?). La capacité de charge est finalement moins primordiale que les caractéristiques anti torsion mais comme l’un ne va pas habituellement sans l’autre, ce critère est à vérifier. La capacité de charge doit être dans tous les cas...

Téléchargez la suite de cet article en cliquant sur ce lien : Karverpedia

 

Categories: Karverpedia

03
août
2015

K5 - Quelles terminaisons pour mon emmagasineur ?

K5 - Quelle terminaison pour mon emmagasineur ?

 Sur un emmagasineur, la terminaison désigne l'accessoire présent sous l'emmagasineur ou au-dessus de l'émerillon qui permettra d'attacher ces 2 éléments sur le pont et à la drisse.

 

 

Tourelle & rea new.png

Emerillon & poulie.png

EMMAGASINEUR AVEC UNE TERMINAISON REA A FRICTION 3 POUR 1 (SE FIXERA SUR LE PONT OU LE BOUT DEHORS)

EMERILLON AVEC UNE TERMINAISON POULIE DE MOUFLAGE (SE FIXERA SUR LA DRISSE)

 

Les terminaisons habituellement disponibles pour les emmagasineurs sont multiples: 

 

 

Manille

http://i11.twenga.com/sports/manille-nautisme/wichard-manille-droite-04mm-tp_4903573130492652718vb.jpg

Manille de mouflage

http://www.ettore-yachting.com/Files/30796/Img/21/wichard_11505.jpg

Mousqueton

http://www.kmnautisme.com/6421-thickbox/mousqueton-chape-wichard-hr.jpg

Mousqueton Tylaska

Tylaska T30 for KF8.JPG

Poulie de mouflage (avec son émerillon)

KFOption03.jpg

Réa à friction pour palan 2 :1 ou 3 :1 (modèle demi lune)

KFOption08.jpg

Œil à transfiler (ou lashing)

KFOption09.jpg

Manille textile

KFOption02.jpg

  

Selon la configuration de votre bateau, votre utilisation de l’emmagasineur, et votre programme de navigation, le choix des terminaisons peut varier. 

 

La plupart des fabricants proposent un modèle standard qui correspond à la configuration la plus demandée. Pour autant, celle-ci n'est pas...

 
Téléchargez la suite de cet article en cliquant sur ce lien : KarverPedia

Categories: Karverpedia

04
août
2015

K6 - Dois je utiliser une poulie de mouflage

Pour qu’une voile sur emmagasineur s’enroule correctement, il est indispensable que le guindant de la voile soit bien étarqué. Ceci est une condition sine qua non au bon fonctionnement du système. Selon le type de voile, la tension du guindant sera prépondérante sur la performance de la voile. Sur les voiles de brise, celui-ci devra être étarqué au maximum pour une performance et un enroulement optimum. La poulie de mouflage a pour but de faciliter cette prise de tension par la démultiplication des efforts. Celle-ci peut s’adapter à la fois sur l’émerillon, mais aussi sur la tourelle.

 Une poulie de mouflage permet de créer un palan deux brins solidaire de la têtière, circulant dans une poulie et dont l’extrémité est frappée sur un point fixe

 

Mouflage de drisse = palan 2 :1

  

IMG_8451.JPG

 Karver a fait le choix de proposer une poulie de mouflage unique, qui puisse accepter un montage de palan deux brins, ou trois brins. Bien entendu, plus le nombre de brins est important, plus il est facile de prendre la tension sur le guindant.

Mouflage sous un emmagasineur = palan 2 :1 et 3 :1

  

KF2 & poulie de mouflage 2 to 1.JPG

KF2 & poulie de mouflage 3 to 1.JPG

Poulie de mouflage avec palan 2 :1

Si la tension de guindant = 3T, la tension en bout de palan n’est plus que de 1,5 T (environs)

Poulie de mouflage avec palan 3 :1

Si la tension de guindant = 3T, la tension en bout de palan n’est plus que de 1 T (environs)

 L’avantage d’utiliser une poulie de mouflage est également de pouvoir...

 

Téléchargez la suite de cet article en cliquant sur ce lien : Karverpedia

 

 

Categories: Karverpedia

04
août
2015

K7 - Qu'est ce qu'un hook ? Intérêts ?

 La traduction de "hook" est un crochet (Capitaine crochet = Captain hook) et l'usage courant de ce mot va nous permettre de comprendre facilement sa définition nautique. Si vous souhaitez suspendre un lustre au plafond (ou un sac de pommes de terre ou un un jambon ou ce qu'il vous plaira) vous pouvez utiliser un cordage et une poulie. Une fois à la position souhaitée, il ne vous reste plus qu'à attacher (solidement) votre cordage. L'autre solution est d'attacher votre lustre directement à un crochet (posé préalablement bien sûr).

 Dans le cas d'un voilier, un hook est un système qui permet de hisser une voile (quel qu'elle soit) à la position souhaitée, de la bloquer avec un système de crochet et éviter ainsi de garder de la tension dans la drisse. Sans tension, il n'est alors plus nécessaire d’attacher le cordage.

 Maintenant que tout le monde comprend le principe, attachons nous à comprendre en quoi est-il intéressant de hooker une voile à bord d'un voilier qu'il soit de course ou de croisière. Point important à intégrer au préalable : contrairement à notre lustre ou à notre sac de patates où la tension de drisse est constante, les efforts présents sur la drisse d’un voilier ne sont pas les mêmes au moment de hisser la voile et lors de la navigation lorsque le vent va s’engouffrer dans celle-ci.

 

Voici les avantages principaux (surement non exhaustifs) :

 Gagner du poids dans le mat : le principe est simple, plus vous avez de poids au dessus du pont et plus vous devrez ajouter du poids dans la quille pour conserver un niveau de stabilité identique. Sur un voilier de 15 m avec 25 mètres de mat, il faut compenser 15 kg en tête de mat par plusieurs centaines de kilos dans le bulbe ! Moins il y a de poids dans les hauts, et plus votre voilier sera stable & rapide. Deux notions aussi importantes en course qu'en croisière. Sur un voilier de grande croisière, vous pourriez troquer quelques kilos...

Téléchargez la suite de cet article en cliquant sur ce lien : Karverpedia

 

Categories: Karverpedia

04
août
2015

K8 - Un seul emmagasineur pour toutes mes voiles d'avant

 Bien sur, tous les fabricants d'emmagasineurs ne refuseront jamais de vous vendre un emmagasineur  pour chacune de vos voiles mais il est de notre devoir de conseil de vous dire qu'il est tout à fait possible d'utiliser un seul emmagasineur pour plusieurs voiles.

 

Un cas plutôt courant est de vouloir emmagasiner : 

 - un spi asymétrique

 - un gennaker

 - une trinquette

 - …et parfois un Code 0

Les charges de travail sont différentes d'une voile à l'autre, mais également les points de fixation et les drisses. Pour autant, il vous suffit de choisir le modèle d'emmagasineur correspondant....

 

Téléchargez la suite de cet article en cliquant sur ce lien : KarverPedia

 

Categories: Karverpedia

04
août
2015

K9 - Pourquoi utiliser des cosses d'origine

 L’utilisation de voiles volantes (types code 0, gennaker, spi asymétrique ou trinquette) sur emmagasineur nécessitent que celles-ci soient équipées de deux cosses :

 -          L’une pour le point d’amure

 -          L’autre pour le point de drisse

 

 

KF1 KSF1 new alu thimble (2014).jpg

COSSE SEULE AVANT MONTAGE

COSSE EN PLACE (LIAISON ENTRE L’EMMAGASINEUR ET L’ANTI TORSION)


Ces cosses permettent à l’utilisateur de connecter la voile à la tourelle et l’émerillon (éléments qui composent l’emmagasineur). Elles ont également un rôle majeur dans la bonne utilisation de l’emmagasineur et sa longévité. En effet, le design des cosses est soigneusement étudié par les équipes d’ingénieurs afin de répondre à deux problématiques:

 -          Favoriser le meilleur maintien possible du câble anti-torsion 

-          Garantir les résistances mécaniques du produit

 

Les voiles volantes se caractérisent par l’utilisation d’un guindant textile anti-torsion. Ce câble anti-torsion est cousu ou serti autour des cosses. La forme des cosses est donc particulièrement importante afin que le câble anti-torsion en épouse les contours au maximum, ce qui facilitera sa couture ou son sertissage au plus près, et évitera ainsi aux cosses de se désolidariser du câble. Il sera alors facile de ...

Téléchargez la suite de cet article en cliquant sur ce lien : KarverPedia

 

Categories: Karverpedia

04
août
2015

K10 - Comment fonctionne le verrou automatique des emmagasineurs Karver ?

Karver est le seul fabricant d’emmagasineurs au monde à proposer un système de verrouillage automatique de la roue crantée. Voici quelques éléménts d’explication.

 Toujours à la recherche d’innovations, nous nous sommes tournés en 2010 vers nos clients & prospects. La problématique du blocage de la roue crantée a été évoqué à de nombreuses reprises sous les formes suivantes :

 Il est difficile à la fois de barrer mon voilier et d’emmagasiner ma voile !

  • Quand j’enroule depuis la plage avant, je peux difficilement bloquer la drosse !

  • Ma voile s’est déroulée toute seule !

  • Dans les manœuvres rapides, je perds du temps à sécuriser ma drosse d’emmagasineur !

  • Ma voile se déroule quand je l’affale

  • Etc…

 

Notre bureau d’études à donc intégrer un système de verrouillage automatique qui peut...

 

Téléchargez la suite de cet article en cliquant sur ce lien : KarverPedia

 

Categories: Karverpedia