03
août
2015

K3 - Quelle est l’importance d’un cordage ou câble anti-torsion ?

 Un câble anti-torsion est par définition  un lien en fibres exotiques tel que le Kevlar, assurant la liaison entre un point A et un point B avec un minimum de perte de torsion. Il est fréquemment composé d’une âme en aramid compactée en plusieurs brins paralléles, puis d’une gaine anti torsion également en aramide et enfin recouvert d’une gaine polyester de protection.

 Les terminaisons ou embouts sont faits par sertissages, épissures et ou coutures directement sur des cosses. Cette opération est habituellement réalisée par un gréeur ou un voilier. On parle de cordage anti torsion lorsque celui n’est composé que de fibres et de câble lorsque les fibres sont recouvertes d’une protection en plastique (habituellement thermoformable).

 Les cordages ou câbles anti torsion sont intégrés dans les guindants de voiles d’avant qui ont pour vocation à être utilisées avec un emmagasineur. Ils sont également utilisés comme  support d’enroulement pour les emmagasineurs de spi : Sujet qui nous concerne donc plus particulièrement.

 Les caractéristiques d’un bon câble anti torsion sont :

  • Un poids très faible
  • Une raideur importante en torsion

  • Une réelle souplesse et donc une manipulation et un rangement aisé une fois la voile enroulée

  • Une capacité de charge suffisante

  • Un diamètre externe le plus large possible (pour un emmagasineur de spi)

  • Une longueur adaptée à son utilisation

 

Poids : Historiquement le cordage ou câble anti torsion vient en remplacement des câbles inox. Un étai de 30 mètres en inox de 12 mm et de résistance de 10 tonnes pèse environs 20 kg quand un câble de résistance équivalente en textile n’en pèse que 1,5 kg !

 Raideur : L’importance de ce câble est en liaison directe avec sa qualité d’anti-torsion car c’est lui qui va transmettre le mouvement d’enroulement à l’émerillon. Un tour de roue crantée sur le pont doit se transformer en un tour d’émerillon en tête de voile. Plus le guindant est long et plus les propriétés anti torsion sont importantes.

 Souplesse : Le but recherché est de pouvoir ranger sa voile et son anti torsion dans un espace le plus réduit possible. Les voileries ont adapté leurs sacs à voiles pour des modèles plus longs et moins hauts pour faciliter les manipulations.

Capacité de charge : L’anti-torsion est également défini par sa capacité de mise sous charge. Plus le guidant est étarqué (tendu), meilleure est la liaison entre la tourelle et l’emerillon. (A lire également : Pourquoi utiliser une poulie de mouflage ?). La capacité de charge est finalement moins primordiale que les caractéristiques anti torsion mais comme l’un ne va pas habituellement sans l’autre, ce critère est à vérifier. La capacité de charge doit être dans tous les cas...

Téléchargez la suite de cet article en cliquant sur ce lien : Karverpedia

 

Categories: Karverpedia