07
janvier
2019

KP11 - Choix d'un winch

Aide au choix - Comprendre les caractéristiques d'un winch

Les efforts importants sur les voiliers ont obligés les marins à trouver des solutions pour tirer des charges qui dépassaient leurs propres forces. Depuis l’antiquité, jusqu’à nos jours, de nombreuses techniques ont été utilisées (cabestan, treuil,… ), pour finalement en arriver aujourd’hui à l’utilisation généralisée des winchs modernes.

 

Vocabulaire :

  • Self tailling : Dispositif inventé dans les années 1970, qui permet de capturer le cordage dans un système de mâchoires et d’utiliser le winch avec une seule main pour la manivelle.
  • Poupée : Cylindre qui constitue le corps externe du winch sur lequel on enroule le cordage et qui recevra une manivelle dans sa partie supérieure. Le grip est l’état de surface de la poupée qui peut être de lisse à très agressif.
  • Hauteur & angle d’entrée cordage : La hauteur permet de définir l’angle qui doit être généralement compris entre 5 et 8°. Le respect de cet angle garantie le bon fonctionnement et plus particulièrement pour les winchs rapides.
  • Charge de travail maximale (MWL) : chaque winch doit être capable de résister aux charges en présence. Les chantiers et les architectes définissent ces valeurs. Dans le cas d’un remplacement de winch, vous retrouverez cette information dans la documentation de votre winch actuel.
  • Rapport de puissance (power ratio) : représente la force de traction générée par le winch pour 1 kg d’effort appliqué sur une manivelle standard (254 mm). Il définit en général la taille du winch : un taille 40 = 40 kg de traction pour 1 kg dans la manivelle (1 :40). Plus ce chiffre est grand, moins vous aurez à forcer sur la manivelle. Ainsi un 40ST2A est un winch de puissance max 1:40 équipé d’un self tailing (ST), à 2 vitesses (2) et équipé d’une poupée en aluminium (A)
  • Rapport de vitesse (gear ratio) : défini le nombre de tours de manivelle à donner pour réaliser 1 tour complet de poupée. Inversement, et en fonction du diamètre de la poupée, ce ratio permettra de définir la longueur de cordage embraquée à chaque tour de manivelle. Exemple : 6.28:1 = 6.28 tours de manivelle pour un tour de poupée. Un ratio inférieur à 1 signifie qu’un tour de manivelle fait tourner plusieurs fois la poupée.
  • Longueur de sortie (ou vitesse) : c’est une donnée plus concrète que le rapport de vitesse puisqu’il s’agit de la longueur de cordage embraquée pour un tour de manivelle. Cette donnée est très rarement fournie et il faut donc la calculer : rapport de vitesse x µ (3.14) x Diamètre de poupée.
  • Dimensions : il convient de comparer les winchs de tailles équivalentes (en plus de la capacité de charge). Les valeurs de référence sont les diamètres de l’embase et de la poupée ainsi que la hauteur totale du winch
  • Poids : argument plus sensible pour les régatiers que pour les plaisanciers
  • Nombre de vitesses : 95 % des winchs ont 1 ou 2 vitesses. Comme une voiture un winch peut présenter plusieurs rapports de vitesses possibles. Le changement de vitesse s‘opère en inversant le sens de rotation de la manivelle.
  • Matériaux : la poupée peut être en aluminium (A), en bronze chromé (C), en inox,… Les poupées en aluminium sont les plus courantes et les plus légères
  • Prix : un critère important pour la plupart des marins mais qui doit être mis en relation avec les éléments techniques ci-dessus.

Les winchs Karver ont un positionnement technique très particulier puisque nous sommes les seuls à utiliser 4 vitesses totalement automatiques et un système de train épicycloïdal qui offre une vitesse de rotation 5 à 6 fois supérieure à nos concurrents (modèles KSW) ou 3 fois plus de puissance (modèles KPW).

  • Tags: 4 speed winch, compact, grinder, Karver winch, KCW, KPW, KSW, performance winch, pontos, Pontos winch, speed winch, trimmer, winch

Categories: Karverpedia