KARVER ET LE VENDEE GLOBE...

HISTOIRES...INFORMATIONS...ET DÉSINFORMATIONS....

Dernière mise à jour :11/02/2021 - 8h30

Ce Vendée Globe 2020-2021 est notre 4ème Vendée Globe en tant que fournisseur d’accastillage de la flotte d’Imocas. Nous fournissons principalement des emmagasineurs, des hooks, des bloqueurs et des poulies. Voici un visuel qui reprend tous les équipements Karver qui peuvent se trouver à bord de ces incroyables machines de course.

Karverized Imoca

Avec un taux d’équipement de plus de 70 %, nous nous retrouvons rapidement sous les feux de la rampe dès qu’un problème technique est annoncé par les médias ou les équipes elles-mêmes.
Nous avons comptabilisé 102 hooks (voiles d’avant, ris, GV, …) sur les 33 voiliers participants ! Cela donne une bonne idée de notre implication. Pour ne citer que quelques noms, Charlie Dalin, Alex Thomson, Jean Le Cam, Thomas Ruyant, Boris Hermann, Damien Seguin, Sam Davies, Nicolas Troussel, et bien d’autres sont équipés de nos hooks émerillons externes KFH.

Il nous a semblé nécessaire d’ouvrir cette page pour être le plus transparent possible, donner des clés de compréhension et dans la plupart des cas, uniquement pour simplement dire que nous n’avons rien à voir avec certains problèmes évoqués ! La voile est un monde de passionnés où les bruits de ponton peuvent vite nous dépasser. A chaque Vendée Globe, nous sommes impressionnés par le nombre d’informations erronées qui circulent.


Cette page a donc pour vocation d’éclairer l’actualité technique du Vendée Globe en lien avec nos produits.


AU FIL DE L’ACTUALITE (du plus récent au plus ancien) :


• Le 16/12/2020 : Yannick Bestaven / Maitre Coq communique sur un hook de GV bloqué. Ce hook n'est pas un hook Karver.

• Le 14/12/2020 : Louis Burton / Bureau Vallée communique sur un hook de GV bloqué. Ce hook n'est pas un hook Karver.

• Le 4/12/2020 : Stéphane Le Diraison / Time for Oceans communique sur un hook de GV bloqué. Ce hook n'est pas un hook Karver.

• Le 19/11/2020 : Romain Attanasio communique sur un hook de GV bloqué. Ce hook n'est pas un hook Karver.

• Le 11/11/2020 : Armel Tripon / l'Occitane annonce la casse de son hook et décide de se dérouter pour réparer. Ce hook n'est pas un hook Karver. Il annonce quelques heures plus tard qu'il reprend la course. Attention ! Dans le langage des coureurs, la casse d'un hook signfie qu'ils ne peuvent plus l'utiliser mais l'origine peut très bien être un problème sur le mât (le point d'accroche) ou le lien textile qui fait la liaison entre le hook et le mât et non le hook lui-même.

• Le 10/11/2020 : Un fan a affirmé sur le compte Facebook d’un participant que Hugo Boss aurait des problèmes de hooks. Nous les avons contactés ce 10 Novembre au matin. L’équipe technique dément totalement l’information.

• Le 09/11/2020 : Arnaud Boissière a annoncé des problèmes de hook (Karver KFH). Un hook bloqué durablement est un évènement très rare et il y a toujours une explication… En l’absence d’information de sa part ou de son équipe technique, nous attendons son retour aux Sables pour faire le debriefing technique.

• Le 09/11/2020 : Thomas Ruyant a évoqué l’organisation d’un problème de hook. Selon sa vacation du 11/11/2020 il ne semble pas inquiet et dit être en mesure de le remettre en état. Nous n'avons pas d'informations complémentaires de l'équipe pour l'instant. Nous en serons plus lors du debriefing technique qui aura lieu dans quelques jours.

• Le 08/11/2020 : Fabrice Amédéo est retourné au port suite à un blocage de hook. L’équipe nous a finalement informé qu’une drisse s’était prise dans la voile lors de l’enroulement. Sous tension, cette drisse a fissuré le mât et entravée le bon fonctionnement du hook. Le hook Karver KFH n’est donc pas à l’origine du problème. C’est un dommage collatéral ! Quoiqu’il en soit, les efforts sur le hook ont été importants. Bien qu’il n’y ait pas de problème sérieux, l’équipe a préféré redémarrer la course avec un hook neuf vérifié. La solidarité des gens de mer a fonctionné à plein régime ! C’est la team Banque Populaire qui a mis à disposition un de nos hooks qu’elle conservait sur l’ancien mât de SMA. Fabrice est de nouveau en course depuis le 11/11/2020.


INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

• Pour bien comprendre l’intérêt d’un hook, vous pouvez lire notre article KarverPedia sur ce sujet : KARVERPEDIA

• Le hook le plus populaire en Imoca est le hook KFH : voici une vidéo qui explique son fonctionnement : Vidéo KFH hook Karver 1 - Vidéo KFH 

• Les hooks sont des équipements parfaitement fiables. Comme tous les produits, nous ne sommes pas à l'abri de livrer un produit défectueux malgré tous nos contrôles mais il est important de comprendre qu'un problème de hook n'est pas le seul fait du fabricant. Pour épaissir volontairement le trait, si vous mettez du gasoil dans votre moteur essence, vous aurez une panne moteur...mais vous aurez du mal à faire valoir la responsabilité du fabricant. Quel que soit le fabricant, de multiples facteurs peuvent expliquer le non fonctionnement d'un hook : le choix de la taille du hook par l'équipe peut être erroné (charge de travail sous-évaluée), suite à des conditions particulières la charge de travail instantanée peut dépasser largement le cadre prévu (un très gros choc, un empannage violent, ...), l'installation du hook peut ne pas être conforme aux recommandations, la façon d'utiliser le hook peut être très éloignée des usages. Enfin et comme cela a été le cas sur le bateau de Fabrice, des éléments extérieurs peuvent entraver le bon fonctionnement du hook ou l'endommager.

• Plusieurs fans nous demandent comment savoir si les voiles sont bien hookées. Toutes les drisses ont des marques pour savoir où se situent les zones de hookage. Le hookage se fait doucement et non pas avec un « coup sec ». Au-delà de la marque, il suffit de relâcher la tension dans la drisse. Si la voile ne redescend pas et qu’il n’y a plus de tension dans la drisse : la voile est hookée ! Puisque le point fixe est en tête de mât, il suffit de reprendre la tension par le bas avec l’aide d’un réa 3 :1 installé sous l’emmagasineur. Le hook KFH n’a pas de commande supplémentaire pour hooker/déhooker. Le seul cordage est la drisse.

• On peut apparenter les Imocas à des Formules 1 des mers. La pression et la compétition entre les équipes sont importantes. La recherche de gain de poids est un élément majeur. A la demande des équipes, nous fabriquons des produits de plus en plus légers et de plus en plus innovants. Dans des phases expérimentales, il n'est pas rare de casser du matériel mais cela fait partie de la démarche de progrès. L'objectif est bien entendu de ne plus être dans cette phase expérimentale lors du départ d'un Vendée Globe. Tout est une question de curseur entre performance et sécurité et le curseur n’est pas à la même position pour un Vendée Globe ou une Route du Rhum.

• Une partie significative des problèmes de hooks concernent les hooks de GV. Il s'agit d'un système qui bloque mécaniquement la Grand Voile sur le rail (en tête et à chaque point de ris). Le rail et le chariot hooké sont des équipements choisis par le comité technique de la Classe Imoca il y a plusieurs années. Tous les bateaux récents ont donc l'obligation d'utiliser ce hook. Avant ce choix technique, les hooks de GV Karver étaient majoritairement présents. On en trouve encore quelques-uns sur les voiliers les plus anciens. A noter que cette obligation d'équipements ne concerne pas les autres chariots. Il n'est donc pas rare de voir nos chariots sur les rails de nos concurrents.

• Les hooks sont des équipements durables. Sous réserve d’un entretien régulier ils peuvent être utilisés durant 3 ou 4 Vendée Globe même si l’usage est de le remplacer tous les 10 ans pour éviter une éventuelle rupture en lien avec la fatigue des matériaux.

• Les nouveaux designs de coque et le perfectionnement des équipements comme les foils permettent aux bateaux d’aller de plus en plus vite. En théorie, les charges de travail ont tendance à diminuer mais c’est sans compter les chocs très importants quand les bateaux tapent ou plantent. Nous poussons donc de plus en plus les équipes à prévoir les pics de charges dynamiques qui sollicitent de plus en plus les équipements. Nous réalisons de nombreux tests pour bien comprendre les conséquences du dépassement ponctuels, rapides mais répétées des charges de travail ou de rupture.

• L’installation d’un hook est une opération technique qui est réalisée par des gréeurs professionnels. Un des points sensibles est par exemple la qualité et le diamètre de l’épissure de l’extrémité de la drisse. La position, la longueur et les caractéristiques de l’accroche lashing sont également très importantes pour un bon fonctionnement. Nous sommes habituellement à chaque départ de régate pour nous assurer une dernière fois que tout est en ordre avant le départ. Covid oblige nous n’avons pas pu réaliser cette dernière vérification pour cette édition.

• La plupart des voiliers de course sont équipés de hooks émerillons externes. Cette innovation conçue par Karver et reprise depuis par certains de nos concurrents consiste à mettre 2 produits en 1 seul : Le hook et l’émerillon. C’est un gain important de poids et d’encombrement qui sont 2 éléments majeurs pour des gains de performance.

Si certaines zones d’ombre persistent dans votre esprit, nous nous tenons à votre disposition par téléphone, mail, visio ou encore plus directement à notre siège social de Honfleur (Normandie / France) ou dans notre bureau technique & commercial de Lorient La Base (Bretagne / France) où tous les produits sont exposés et prêts à être essayés et décortiqués. . Voir et comprendre le mécanisme interne d’un hook, est aussi un pas de plus vers la performance. C’est dans ce bureau que nous organisons la formation des skippers et des équipes techniques.