comparatif emmagasineur spi chaussette

Comparatif emmagasineur ou chaussette à spi ?

Spi symétrique et spi asymétrique - Manœuvres - Comparatif chaussette contre emmagasineur

Avant tout, qu’est ce qu’un spinnaker ?

Le spinnaker (ou spi) est une voile qui s’utilise au portant (quand le vent vient de l’arrière du bateau).
Il s’agit d’une voile en tissu léger avec une forme très arrondie d’où son surnom de « bulle ». La GV
(Grand Voile) et le génois sont des voiles plates qui fonctionnent mal par vent arrière. Le bateau se
dirigeant dans la direction du vent, le vent apparent ou ressenti est moins fort et le bateau va donc
moins vite. Enfin, la houle qui suit habituellement la direction du vent arrive par l’arrière du bateau
et malmène celui-ci (et son équipage). L’utilisation d’un spi permet de redonner de la vitesse au
voilier et donc de la stabilité.

SPI SYMETRIQUE et SPI ASYMETRIQUE

Il existe de nombreuses formes de spi mais les 2 principales sont le spi symétrique et le spi asymétrique.
Le spi symétrique est une voile qui s’utilise plein vent arrière. Le spi asymétrique est une voile plus polyvalente, plus petite, plus résistante, moins creuse et avec le bord d’attaque (amure) plus long que le bord de fuite (écoute). Le spi asymétrique s’utilise sur une plage d’angles de vent portant plus importante que le spi symétrique. Les emmagasineurs sont prévus pour fonctionner avec des spis asymétriques. Nous nous attarderons donc plus naturellement sur ceux-ci.

Spinnaker OU gennaker ? :

Les dénominations des voiles changent avec le temps, selon les régions et les utilisations. Pour simplifier, il existe 2 grandes familles de voiles d’avant :
– Celles qui ont un câble anti torsion intégré dans le guindant de la voile. Il s’agit alors de voiles dites « Code ». Il en existe de toutes les tailles et de très nombreuses dénominations : Code J, code 0, …
– Celles qui n’intègrent pas de câble anti torsion et il s’agit alors de spinnakers

Le terme gennaker est particulièrement trompeur. En France, le gennaker est une voile avec anti torsion intégré alors que pour la plupart des autres pays, le gennaker est un spi asymétrique sans anti torsion ! Un gennaker français s’apparente plus à un screetcher dans les autres pays.
Attention également, les fabricants d’emmagasineurs de spi parlent d’anti torsion mais dans le cas d’un spi, ce câble est uniquement le lien entre l’emmagasineur et l’émerillon et un support sur lequel vient s’enrouler le spi. Il n’est en aucun cas intégré à la voile.

Spinnaker asymétrique selon Wikipédia :

« De développement plus récent, mais dans la lignée de voiles d’avant très creuses (focs ballons, précurseurs du spi symétrique, et devenus ensuite gennakers), le spi asymétrique fut conçu tout d’abord pour la course : la vitesse des bateaux augmentant, le vent apparent pivote vers l’avant, il fallait donc des voiles plus efficaces aux allures proches du vent (et notamment pour les multicoques, et certains monocoques rapides : ULDB, dériveurs planant d’inspiration australienne…).
Le point d’amure du spinnaker asymétrique est maintenu par le bout-dehors, fixé à l’étrave du bateau. Plus simple d’emploi, plus stable, il est utilisé à partir de petit largue jusqu’à grand largue. Il ne peut pas être utilisé pour remonter le vent, et est d’un rendement médiocre au vent arrière. Il est progressivement adopté également par les voiliers de plaisance, surtout du fait de l’absence de manœuvres de tangon : il se manœuvre presque comme une voile d’avant classique. »

La manœuvre du spi asymétrique :

Le spi est la voile la plus compliquée à mettre en place, à contrôler et à ramener sur le pont. Ceci est dû principalement au fait que contrairement à une GV ou un génois, le guindant de la voile n’est pas fixé à une partie fixe (le mât pour la GV et l’étai pour le génois). Il faut également contrôler 3 points : le point de drisse, le point d’amure (la partie la plus proche du vent) et le point d’écoute.
Pour les spis les plus arrondis, il faut enfin utiliser un tangon qui permet d’éloigner et de stabiliser le point d’amure.
Il faut donc gérer de nombreux paramètres dont celui de la taille de cette voile qui est de loin la plus importante du bord, la plus légère et la plus fragile. Certains plaisanciers ont renoncé à l’utilisation de cette voile et c’est bien dommage puisque comme nous l’avons expliqué auparavant, elle est de loin la voile la plus efficace au portant. Les plaisanciers, les fabricants de voiles et d’accastillage ont donc cherché des solutions pour faciliter l’utilisation de cette voile.

Les techniques d’envoi et d’affalage :

1- L’envoi à la volée : La voile est hissée le plus rapidement possible en tête de mât et elle est orientée et réglée rapidement par l’équipage. C’est la technique la plus souvent utilisée en régate en équipage. La méthode est rapide et efficace pour peu que le spi ai été correctement plié et que chaque équipier gère une ou plusieurs fonctions (drisse, bras, écoute, tangon, direction, …)

2- Envoi à la volée avec l’aide de bouts de laine : La technique est identique mais l’équipage aura préalablement noué autour du spi à distance régulière des bouts de laine. Cette technique permet de garder le spi ferlé le temps de le hisser. Les bouts de laine se cassent et libèrent le spi dés la manœuvre de l’écoute. Le vent s’engouffre et les brise du bas vers le haut. Cette pratique est désormais interdite en régate (et non recommandée en croisière) afin de ne pas participer à la pollution de nos chers océans.

3- La chaussette à spi : Il s’agit d’un accessoire qui maintient le spi dans un tissu léger (la chaussette). Un système de cordage de contrôle en tête de spi permet de faire monter ou descendre cette chaussette et de libérer ou d’emprisonner le spi pour l’étouffer ou le libérer. Une collerette en plastique ou en fibres très arrondie fait office d’entonnoir.

4- L’emmagasineur : Cette technique plus récente est inspirée du système d’enroulement des voiles d’avant (gennaker, code 0, …). L’emmagasineur doit être équipé d’un système qui évite un enroulement uniforme et symétrique de la voile. Ainsi la plupart des emmagasineurs de spi possède un émerillon sur la partie basse de l’emmagasineur ou un adaptateur équipé d’un émerillon. Lors de la manoeuvre, seule la partie haute du spi s’enroule pour entrainer petit à petit tout le spi. C’est la raison pour laquelle ces emmagasineurs sont souvent nommés des « Top-Down » (du haut vers le bas). Point important, un emmagasineur de spi s’utilise avec un câble anti torsion qui fait la liaison entre l’emmagasineur et l’émerillon (attaché à la drisse). Un tour de roue crantée sur la partie basse doit se transformer en un tour sur la partie haute. Le câble anti torsion est donc la courroie de transmission des efforts mais également un support sur lequel vient s’enrouler le spi.

Comparatif chaussette contre emmagasineur !

Inconvénients de la chaussette

  • Envoi et affalage sur la plage avant. Manœuvre parfois risquée
  • Effort physique conséquent et plus particulièrement sur les premiers mètres (partie la plus large du spi)
  • Sans pilote automatique, il est presque impossible d’envoyer le spi seul
  • Les chaussettes sont trop amples et offrent trop de prise au vent pour être laissées à poste plus de quelques minutes
  • En utilisation, tout le tissu de la chaussette et le système d’entonnoir est en tête de mât ajoutant du poids dans les hauts. Ce phénomène s’empire de manière très importante par temps de pluie (15 kg constatés sur un voilier de 12 mètres !)
  • Pour les régatiers : la chaussette regroupée en tête de mât perturbe l’aérodynamique et limite la surface de voile maximale.
  • La chaussette et son arceau composite en utilisation va frotter sur la voile. 
  • Par vent fort, il peut être impossible de faire descendre la chaussette sans déventer le spi avec la GV
  • Les cordages de manœuvre de la chaussette peuvent s’emmêler et se bloquer. Il faut alors affaler le spi sans sa chaussette.
  • Stockage de la chaussette dans les hauts = fardage important.

Inconvénients del’emmagasineur

  • La qualité du câble anti torsion est primordiale pour un bon fonctionnement. Certains fabricants le fournissent, d’autres non.
  • Le câble anti torsion doit être à la bonne longueur : ni trop long, ni trop court. 
  • Sans système d’ajustement de la longueur du câble, celui-ci devra être préparé par votre voilier ou votre gréeur.
  • Coût conséquent du système complet : anti torsion + emmagasineur
  • L’enroulement parfait demande un peu de pratique pour trouver le bon angle et la bonne tension dans les écoutes.
  • Si la voile est emmagasinée mouillée, elle aura beaucoup de mal à sécher.
  • Avant d’enrouler sa voile, le câble anti torsion doit avoir une tension suffisante.

Avantages de la chaussette

  • Accessoire abordable financièrement
  • La plupart des produits proposés se valent. 
  • Simplicité du système
  • Même dans sa chaussette, le tissu respire

Avantages de l’emmagasineur 

  • Envoi et enroulage depuis le cockpit via le cordage de manœuvre (drosse) : simplicité et sécurité
  • Le spi peut être installé à quai avant le départ
  • Il peut rester à poste pendant plusieurs heures entre les utilisations
  • Déroulage du spi extrêmement rapide (à tel point que certains régatiers l’utilisent pour les passages de bouée)
  • Facilité de stockage : une fois roulée, la voile sera un « tube » extrêmement facile de manipulation et peu encombrant (il entre dans un sac à spi).
  • Longueur de guindant maximale = plus de surface de voile disponible
  • Contrairement à la chaussette, le poids du système est en bas et non en tête : meilleur comportement du bateau
  • Dans la plupart des cas, un emmagasineur de spi peut aussi être utilisé pour d’autres voiles (gennaker, code 0, trinquette)
  • Même par vent fort le système d’enroulement par le haut permet d’étouffer très facilement la voile sans avoir à changer de direction
  • Très peu d’effort à fournir et moins encore si le câble anti torsion est de qualité, que la tension de drisse est suffisante et que l’emmagasineur n’est pas sous dimensionné.
  • Première installation plus simple qu’une chaussette
  • Le moyen le plus simple d’utiliser un spi asymétrique. Accessible aux débutants.

En conclusion

Un spi peut s’utiliser sans chaussette ni emmagasineur. Il s’agit d’un accessoire qui apporte du confort, de la performance et de la sécurité. Dans les 2 cas, il s’agit aussi de produits qui permettent de démocratiser l’utilisation du spi qui reste une voile essentielle pour aller plus vite au portant.

Les 2 solutions apportent du confort et de la sécurité mais l’emmagasineur de spi est la solution qui apporte le plus d’avantages. Seul l’emmagasineur de spi apporte la sécurité d’une manoeuvre depuis le cockpit. En solitaire, en équipage réduit ou avec des équipages très peu expérimentés, cela fait une vraie différence.

Peu de régatiers utilisent l’emmagasineur de spi car ils l’associent à un équipement pour la croisière mais les avantages en lien avec la performance sont pourtant très nombreux…à commencer par la suppression de poids inutile d’une chaussette trempée en tête de mât. A suivre…

Karver et l’emmagasineur de spi

Karver a été un des premiers fabricants d’emmagasineurs à proposer des emmagasineurs de spi

L’émerillon de point d’amure est l’élément central du système par rapport à un emmagasineur
standard. Comparé à nos concurrents, nous avons l’émerillon le plus bas, le plus large et le plus
solide du marché.

Un émerillon large permet d’utiliser des roulements plus conséquents avec plus de capacité de
charge et moins de friction. Nous avons constaté que notre émerillon était jusqu’à 4 fois plus large
que d’autres marques.

Le nouvel adaptateur KTS permet de transformer facilement un emmagasineur standard en emmagasineur de spi. L’adaptateur peut rester sur le spi et l’emmagasineur est alors totalement disponible pour d’autres voiles.

Nous avons conçu cet adaptateur pour qu’il diminue les vibrations qui usent prématurément votre emmagasineur lors des déroulements.

One Step Ahead ! Une longueur d’avance ! En étant les premiers à proposer ce produit, nous avons
été également les premiers à engranger de l’expérience et donc les premiers à optimiser nos
produits. Ainsi, nous avons par exemple modifié le design de notre émerillon de point d’amure afin
d’améliorer l’équilibre des efforts ce qui rend l’emmagasineur particulièrement stable lors des
déroulements rapides.

Initialement conçu pour aider les plaisanciers à dompter leur spi, notre emmagasineur de spi est
désormais utilisé également sur les voiliers de course et les Super Yachts. Lors des dernières régates
de Super Yachts aux Antilles, vous pouvez voir des voiliers de plus de 50 mètres utiliser un emmagasineur de spi avec des voiles de plusieurs centaines de m².

Article Karverpedia réalisé par Alois Kerduel et Tanguy de LARMINAT (MAJ Mai 2021)

Conditions Générales de vente de la S.A.S. Karver Systems (V.4 – 2021)

1. Article premier : Formation du contrat
1.1. Conflit entre les conditions générales de vente et les conditions générales d’achat : Les présentes conditions générales de vente définissent les modalités d’exécution et les conditions de vente entre la S.A.S. KARVER et ses clients. Passer commande implique une adhésion pleine et entière aux conditions générales de vente décrites ci-dessous. Les ventes sont toujours conclues d’un commun accord entre les parties telles qu’elles sont présentées ci-après. Ces dispositions ne peuvent pas être modifiées par des stipulations contraires contenues notamment dans les conditions générales d’achat du client ou tout autre document sans accord écrit des parties.
1.2. Consentement :
1.2.1. Offre : Les offres de produits Karver établies sur devis ne sont valables que si elles ont été acceptés dans le délai qui y figure. Toute offre faite par la S.A.S. KARVER ne deviendra définitive qu’après confirmation écrite par la S.A.S. KARVER de la commande du client.
1.2.2. Acceptation : celle-ci pourra se réaliser selon les formes et les usages en vigueur en matière commerciale et notamment par courrier, télécopie, téléphone, internet ou e-mail.
1.3. Annulation : toute demande d’annulation de commande pour quelque cause que ce soit ne pourra être examinée que moyennant le versement d’une indemnité de dédit arrêtée à quinze pour cent (15%) du prix net hors taxe de la commande. Dans tous les cas, les acomptes versés ne seront pas restitués (cas des commandes de produits customs).

2. Article deux : Marchandises vendues : la S.A.S. KARVER se réserve le droit d’appliquer à tout moment toute modification qu’elle juge utile à ses produits sans avis préalable.

3. Article trois : Les conditions de règlement
3.1. Modalités de paiement : Les factures sont payables au siège de la S.A.S. KARVER à Honfleur par traite (hors export), CB, virement ou chèque.
3.2. Délais de paiement
3.2.1. Principe de la volonté des parties : Les délais de paiement peuvent être fixés librement par les parties mais ne peuvent dépasser 60 jours.
3.2.2. Paiement à 30 jours : le paiement des produits KARVER par les clients ayant déjà un compte ouvert auprès de la S.A.S. KARVER s’effectue au trentième jour suivant la date de réception des marchandises (article L.144-6 du code du commerce). Seul l’encaissement effectif des traites sera considéré comme valant complet paiement au sens du présent article.
3.2.3. Délais particuliers : Le paiement des produits Karver commandés par les nouveaux clients ou les clients n’ayant pas de compte ouvert auprès de la S.A.S. KARVER s’effectuera au comptant contre remboursement ou avant l’expédition.
3.3. Pénalités de retard
3.3.1. Les modalités de calcul : Les sommes non payées à l’échéance entraîneront le paiement d’indemnités mensuelles égales à 5 fois le taux d’intérêt légal sur le montant de la somme due, l’exigibilité de la totalité du solde restant du ainsi que la suspension des livraisons. De plus, une indemnité forfaitaire pour frais de recouvrement de 40 euros est appliquée en conformité du décret n°2012-1115 du 2 octobre 2012 pour tout retard de paiement supérieur à 10 jours.
3.3.2. Les pénalités de retard sont appliquées si les sommes dues sont versées après la date de paiement figurant sur la facture. Les pénalités sont exigibles sans qu’aucun rappel ne soit nécessaire. Elles courent de plein droit le jour suivant la date de règlement portée sur la facture, ou à défaut, le trente et unième jour suivant la date de réception des marchandises ou de l’exécution de la prestation de service.
3.4. Conditions d’escompte : Nous ne pratiquons pas l’escompte.
3.5. En cas de cessation de paiement, de dépôt de bilan de procédure collective, de règlement amiable ou de jugement déclaratif contre le client, ce dernier devra en aviser KARVER sans délai afin qu’une identification et un inventaire des produits Karver vendus mais non encore intégralement payés et effectivement encaissés puisse être établis et que la clause de propriété puisse être éventuellement établie.
3.6. En cas d’impayé de toute ou partie d’une échéance, KARVER, sans perdre aucun de ses droits pourra exiger la restitution de la totalité des produits correspondant aux commandes non encore payées
3.7. Karver pourra revendiquer entre les mains des sous- acquéreurs le prix ou la partie du prix des produits vendus par Karver au client qui n’auront pas été intégralement réglés ni effectivement encaissés. Dans ce cas le client s’engage à fournir tous renseignements utiles concernant les sous-acquéreurs.

4. Article quatre : Les barèmes de prix, les rabais et ristournes
4.1. Prix : les prix s’entendent « départ usine », emballage inclus, au tarif en vigueur au moment de la commande. La S.A.S. Karver se réserve le droit de modifier ses tarifs en fonction des fluctuations monétaires, des matières premières ou du prix de revient.

5. Article cinq : Commandes
5.1. Les conditions générales de vente s’appliquent à toutes les ventes, en signant la commande, le client accepte sans réserve les conditions de vente et renonce à toute application de ses éventuelles Conditions Générales d’Achat.
5.2. Nos commandes sont définitives à partir du moment où elles sont confirmées par écrit. Toute modification ne peut donc être prise en compte que si elle parvient par écrit avant l’expédition des produits. En cas de modification de commande nos délais pourront être reportés. De même si notre acheteur n’accepte pas la modification, les acomptes versés ne seront pas restitués.
5.3. En cas de retard de paiement KARVER pourra suspendre toutes les commandes en cours sans préjudice ou toutes autres actions.

6. Article six : Juridiction compétente : Pour toutes contestations relatives aux ventes réalisées par Karver et à l’application ou à l’interprétation des présentes Conditions Générales de Vente, seul sera compétent le Tribunal de commerce de Lisieux.

7. Article sept : La force majeure : La S.A.S. KARVER n’est pas responsable notamment en cas de d’incendie, inondations, interruption de la fourniture d’énergie, de matières premières ou de pièces détachées, ainsi que les grèves totales ou partielles de toute nature entravant la bonne marche de la société, telles que les grèves des transports, des services postaux… La survenance d’un cas de force majeure a pour effet de suspendre l’exécution des obligations contractuelles de la S.A.S. KARVER.

8. Article huit : CLAUSE DE RESERVE DE PROPRIETE :
8.1. La S.A.S. KARVER se réserve expressément la propriété des produits KARVER livrés et désignés dans le contrat de vente jusqu’au paiement intégral de leur prix en principal et intérêts.
8.2. Les marchandises resteront la propriété de la S.A.S. KARVER jusqu’au paiement intégral de leur prix, mais l’acheteur en deviendra responsable dès leur remise matérielle, le transfert de possession entraînant celui des risques. L’acheteur s’engage donc à souscrire dès la signature du présent document, un contrat d’assurance garantissant les risques de perte, vol ou destruction des marchandises.
8.3. Le transfert à l’acheteur, les livraisons, les risques de perte ou détérioration des produits font l’objet de la réserve de propriété. En cas d’application de la réserve de propriété après paiement partiel, les acomptes versés nous seront acquis en contrepartie de la dépréciation subie par les produits repris.

9. Article neuf : La livraison, la réception, les retours
9.1. La réception des produits
9.1.1. Les livraisons de la S.A.S. KARVER sont effectuées par des transporteurs privés mandatés par Karver aux frais de nos clients. Dans le cas d’un transporteur mandaté par notre client, la marchandise sera transportée aux frais, risques et périls de celui-ci.
9.1.2. En cas de vice apparent ou de manquement il appartient au client de faire les constatations et réserves auprès des transporteurs dès leur réception sur le récépissé de transport .Ces réserves devront être confirmées par lettre recommandée.
9.1.3. Les livraisons ne peuvent intervenir que si les clients de la S.A.S. KARVER sont à jour de leurs obligations.
9.1.4. Les dépassements de délais ne peuvent donner lieu ni à l’annulation de commande ni à des dommages et intérêts.
9.1.5. Toutes les réclamations concernant les vices apparents et non-conformité des produits doivent nous parvenir par écrit dans les 8 jours suivant la livraison des produits. Le client devra alors fournir toutes les justifications sur la réalité des vices constatés et laisser à la S.A.S. KARVER toute facilité pour constater elle-même les vices et y remédier.
9.2. Les délais de livraison : les délais de livraison sont donnés à titre purement indicatif et sans garantie. Un retard n’autorise pas l’acheteur à annuler la vente, à refuser les marchandises ou à bénéficier de dommages et intérêts.
9.3. Les retours : Aucun retour de produits Karver ne pourra être effectué par le client sans l’accord préalable express écrit de la S.A.S. KARVER. Les frais de retour ne seront à la charge de la S.A.S. KARVER que dans le cas où un vice apparent est effectivement constaté par cette dernière. Sauf autorisation préalable, seul le transporteur choisis par la S.A.S. KARVER est habilité à effectuer le retour des produits concernés.

10. Article dix : Le défaut de conformité de la marchandise
10.1. Les marchandises voyagent aux risques du client auquel il appartient de vérifier le bon état au moment de la livraison. Cette vérification doit porter sur la qualité, les quantités et les références des marchandises ainsi que leur conformité à la commande. Aucune réclamation ne sera prise en compte après un délai de quinze jours à compter du jour de la livraison.
10.2. La marchandise comportant un défaut de conformité reconnu, signalé dans un délai de 8 jours, fait l’objet d’un remplacement ou d’une remise en l’état, à l’exclusion de tout dédommagement, à quelque titre que ce soit.

11. Article onze : Garantie : Les produits Karver sont garantis pour les vices antérieurs à la vente rendant notre matériel impropre à l’usage auquel il est destiné ou qui diminuent tellement cet usage que l’acheteur ne l’aurait pas acquis ou n’en aurait donné qu’un moindre prix s’il les avait connus, conformément aux dispositions des articles 1641 et suivants du code civil. Le client ne pourra benéficier de la garantie que si il avise la S.A.S. KARVER par lettre recommandée dans les plus brefs délais.
11.1. Garantie contractuelle : Les produits Karver sont garantis contre tout défaut de matière ou de fabrication pendant une durée d’un (1) an à compter de leur livraison aux clients professionnels et de deux (2) ans aux clients privés à compter de le date de vente. Au titre de cette garantie, la seule obligation incombant à la S.A.S. KARVER sera le remplacement gratuit ou la réparation du produit ou de l’élément reconnu défectueux par ses services à l’exclusion de toute autre indemnité ou dommage et intérêt, les frais éventuels de port étant à la charge du client. Les défauts et détériorations provoqués par l’usure naturelle, par un évènement extérieur (produit non adapté aux charges réels, montage non conforme aux instructions techniques de la S.A.S. KARVER, entretien défectueux, usage anormal ou en compétition …) ou encore par une modification du produit non prévue ni spécifiée par la S.A.S. KARVER sont exclus de la garantie. De même la garantie ne jouera pas pour les vices apparents dont le client devra se prévaloir dans les conditions mentionnées
11.2. Garantie légale : Au titre de la garantie des vices cachés, la S.A.S. KARVER ne sera tenue que du remplacement sans frais des produits Karver défectueux à l’exclusion de la réparation de tout autre préjudice, les frais de transport restant à la charge du client.

12. Article douze : Utilisation des produits : Nos acheteurs déclarent avoir toutes les compétences techniques, avoir pris connaissance de nos documentations avoir été parfaitement informés sur l’utilisation, le maniement, les dangers des produits et en cas de doutes à faire appel à l’un de nos techniciens. Aucune autre garantie que celles figurant dans notre documentation ne pourront faire l’objet de déclaration auprès des clients.

13. Article treize : Custom, produits sur mesure : Pour les professionnels, nos produits custom sont conçus avec leurs équipes techniques et répondent aux instructions spécifiques qui nous sont communiquées par eux. Par conséquent, ils sont exclus de toute garantie et leur vente est réalisée aux risques et périls de l’acheteur qui ne pourra, notamment, invoquer un vice caché.

14. Pièces détachées : La durée de disponibilité de nos pièces détachées est au minimum de 3 ans à compter de la date d’achat par le client privé. Cette indication est reprise dans nos manuels d’utilisation.

Inscrivez-vous à notre newsletter :

GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner